Dis, c’est quoi un CLÉA?

CLÉA est l’acronyme de Contrat Local d’Éducation Artistique. Ce dispositif, cofinancé par la Communauté de Communes Sud-Avesnois et la Direction Régionale des Affaires Culturelles consiste en deux résidences-missions d’artistes par an.

Entre Janvier et Mai, les artistes sélectionnés résideront sur le territoire et ponctueront leur séjour de rencontres, de gestes artistiques, d’expositions… en lien avec les différentes structures du territoire, qu’elles soient à vocation éducative, associative, culturelle, sociale…

Le dispositif choisi étant « tout au long de la vie », il s’adresse à tous, petits et grands, élèves, particuliers et professionnels, habitants de la Communauté de Communes Sud-Avesnois et de l’entité belge de Momignies.

Ce CLÉA s’appuyant sur le réseau de lecture publique transfrontalier Médi@’pass, l’équipe est composée d’Aurélie Sarrazyn, médiatrice culturelle, et de Quentin Simon, coordinateur du réseau.

Plus d’informations dans les prochains articles…

Publicités

ORAN

EN COURS… PROJETS RÉALISÉS ÉVÈNEMENTS ÀVENIR

Le duo d’artistes ORAN, composé de Morgane Clerc et de Florian Clerc, sont invité dans le cadre de la résidence-mission CLÉA 2017-2018 de la Communauté de Communes Sud-Avesnois, en partenariat avec la DRAC, le département et le ministère de l’Éducation Nationale.

C’est parce que le quotidien est une réserve sans fin d’histoires racontées que nous voyons en toutes choses une valeur artistique. De l’intimité du foyer aux conditions écologiques globales, nous percevons nos expérimentations comme autant de propositions d’habiter poétiquement le monde.

Ainsi, nous nous faisons les intermédiaires entre des personnes et un espace afin de partager la poésie que nous percevons en chaque lieu. Par cela, le lieu habité, visité ou traversé devient le contexte dans lequel nous déployons nos œuvres. Celles-ci ont pour vocation d’interroger collectivement des situations actuelles. Les questions auxquelles nous tentons de donner des réponses concernent tant les modes de communication et de rencontre, la consommation de masse, l’amour, les mythes…

 

La baraque Liberté

« La Baraque Liberté est un espace poétique mobile et autonome avec, dans, pour l’espace public

Une BARAQUE est une construction légère, en planches à l’origine… L’appellation baraque peut localement se confondre avec cabane dans le langage courant, mais dans la pratique la baraque fait partie des constructions qui peuvent constituer un domicile avec adresse. C’est un souffle tout entier que nous souhaitons voir voyager avec notre baraque à rêves.

Nous mettons au service de tous un savoir-faire : le théâtre – qui est une forme ancienne, c’est vrai – pour dire la farce de notre monde et créer une fête, en réinventant les principes d’une forme populaire « traditionnelle ». Nous désirons être en prise directe sur la réalité sociale, qui ne soit pas un simple constat mais un encouragement à changer les conditions dans lesquelles nous vivons. Nous voulons raconter notre Histoire pour la faire avancer – si tel peut être le rôle du théâtre, nous réaffirmons qu’il doit se jouer au cœur de la Cité, être libre d’accès, ouvert.

LBL Féron

L’équipe est solide, expérimentée, joyeuse, forte, compétente, pleine d’humanité. Elle se compose de 14 artistes. Qui, à travers le désir de troupe cherchent peut-être un modèle de société.

Inviter les citoyens à nous voir, nous croiser, à participer, à faire œuvre de création avec les acteurs.

Inviter à l’écriture, aux représentations.

Être un lieu de rendez-vous et d’échange. Une façon de placer l’artiste au cœur du monde qu’il habite et un désir d’être utile à la société civile.

Avec le CLEA, nous proposons à nos envolées poétiques de se confondre aux lignes connues d’un quotidien, pour surprendre le passant, l’écolier, le lycéen, la femme, l’homme, qui se découvrira au cœur de la poésie d’une histoire commune. Où les habitants d’un territoire et des artistes se retrouvent le plus près possibles les uns des autres pour que l’un raconte une histoire à l’autre. »

27ème heure!

La semaine d’immersion touchait à sa fin Jeudi dernier, et vous avez été plus de cinquante à assister à la 27ème heure pour la première année du Cléa en Sud-Avesnois, et nous vous en remercions. Nous espérons que ce moment a été pour vous riche en échanges et partages, et qu’il a pu nourrir vos réflexions quant aux possibles qu’ouvrent ces résidences-missions. Les artistes sont en tous les cas sortis ravis de cette rencontre.

Pour rappel, La Baraque Liberté et Oran s’installeront sur le territoire dès le 15 Janvier, et ce jusqu’au 6 mai.